Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Économie circulaire et entreprise

L’économie circulaire vise à changer de modèle par rapport à l’économie linéaire (Extraire, Fabriquer, Jeter) en limitant le gaspillage des ressources, l’impact environnemental et la production de déchet. 

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire vise à changer de modèle par rapport à l’économie linéaire (Extraire, Fabriquer, Jeter) en limitant le gaspillage des ressources, l’impact environnemental et la production de déchet.  

Cette économie, basée sur la création de boucle à valeur positive (cf. image ci-dessous), met l'accent sur de nouveaux modes de conception, de production, de consommation, et de fin de vie durable. Elle permet ainsi de sécuriser l’approvisionnement de matières premières, adapter et réindustrialiser des territoires, créer des emplois et augmenter la compétitivité des entreprises locales.

 

schéma économie circulaire

Crédits image : ADEME

Quels sont les objectifs de l’économie circulaire ?

L’objectif principal est d’augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources, ainsi que de réduire les impacts environnementaux, afin de permettre à un territoire de se développer durablement. Il s’agit en quelques mots de faire plus et mieux avec moins.  

 

Le cycle à valeur positive évoqué plus haut, vise à répondre à des enjeux environnementaux, économiques et sociaux tout en s'inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels.

 

Selon l’Institut National de l’Économie Circulaire « Son objectif ultime est donc de parvenir à découpler la croissance économique de l’épuisement des ressources naturelles, par la création de produits, services, modèles d’affaire et politiques publiques innovants. »

 

 

Entreprises : quoi mettre en place concrètement ?

De très nombreux secteurs professionnels et entreprises peuvent améliorer leur activité à travers sept critères de production et de consommation, qui combinés, se renforcent mutuellement :  

  1. L'approvisionnement durable, qui tient compte des impacts sur l’environnement et la société des ressources utilisées ; notamment ceux associés à leur extraction et à leur exploitation ;
  2. L'écoconception, qui consiste à analyser le cycle de vie d’un produit, dès sa conception, afin de prendre en compte tous les impacts environnementaux ;
  3. L’écologie industrielle et territoriale, qui met en relation et mutualise tous les types de flux entre plusieurs acteurs économiques (matières premières, énergie, eau, bâtiments, biens, services ou encore compétences) afin d’optimiser l’utilisation des ressources locales ;
  4. L’économie de la fonctionnalité, qui permet de privilégier l’usage à la possession et/ou de vendre un service plutôt qu’un bien ;
  5. La consommation responsable, repose sur la prise en compte des impacts environnementaux et sociaux dans l’ensemble du cycle de vie du produit lors du choix des achats.
  6. L’allongement de la durée d’usage des produits, qui consiste à avoir recours à la réparation, à la vente ou à l’achat d’occasion, via le don, dans le but du réemploi et de la réutilisation. Mais également à lutter contre l'obsolescence programmée.
  7. L’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets, en réutilisant des matières provenant des déchets de l’activité économique.

 

Source : Ministère de la Transition écologique