Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

5 années d'engagement pour les entreprises

Les élus de la CCIAMP, aux côtés du président Jean-Luc Chauvin, ont présenté ce 22 avril les résultats des cinq années d’engagement au service des entreprise et du territoire. Et ils l’ont démontré chiffres à l’appui : la CCIAMP a su être agile et créative pour accompagner au quotidien les134 000 entreprises de notre territoire, et ce, dans un contexte plus que troublé.
  • #ENTREPRISE
  • #DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
  • #BUSINESS
  • #ACCOMPAGNEMENT
  • Des actions des résultats
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Vendredi 23 avril 2021

    Des projets en œuvre, des dispositifs utiles aux entreprises créés, une transformation de la CCIAMP bien engagée : cinq ans d’action se clôturent, avec des résultats qui sont « le fruit d’un travail collectif. Et pourtant, rien ne nous aura été épargné », lance en préambule cette présentation devant la presse le président Jean-Luc Chauvin. Baisse des ressources publiques de près de 50% entre 2016 et aujourd’hui, crises sociales, puis sanitaire et économique ont jalonné la mandature mais malgré cela, « la valeur créée par la CCIAMP sur le territoire a cru de 20% ». Et ce, grâce à une méthode appliqué aux trois axes d’action de la CCIAMP : proximité et animation des réseaux, développement du territoire et accélération du business.

     

     

    La proximité à l’œuvre

     

    La Team devenue CCIAMP, signifiant par ce A sa volonté d’incarner l’intégralité du territoire entendait déjà se rapprocher de ses acteurs économiques. Avec succès puisque « plus de 75 000 entreprises clientes uniques ont été rencontrées », soit 15 000 de plus que les 60 000 fixées dans la feuille de route de départ, poursuit Jean-Luc Chauvin, revenant par ailleurs sur « le rôle de SAMU de l’entreprise » conféré par la préfecture pendant la crise. Et pour Bernard Marty, président de l’UMIH 13, elle a endossé cette fonction à la perfection : « la Chambre a été à nos côtés du matin au soir sur tous les fronts. D’autant que les restaurants, les hôtels sommés de fermeture, ce n’était que le sommet de l’iceberg. Il y avait aussi tous nos fournisseurs qui souffraient et la CCIAMP a été le lien entre nous tous ». Thierry Vanderdonckt, président de LEHV abonde dans le même sens et évoque la dimension « carrefour d’échanges de solutions » acquise par la Chambre.

     

     

    Booster le territoire

     

    Outre la considération de ces entrepreneurs, il y a aussi la dynamique globale d’un territoire dans son entièreté et elle ne devait se concevoir que dans l’accélération. Le vice-président Maurice Wolff évoque en effet la nécessité d’inscrire Aix-Marseille-Provence dans les standards internationaux et pour ce faire « la CCIAMP est véritablement un tiers de confiance, un trait d’union entre les mondes public et privé ». Un rôle qu’on lui a reconnu puisque, rappelle l’élu, elle devient en 2017 l’agence de développement économique de la Métropole... à raison : « un euro de ressources génère 7 euros de retombées économiques », insiste-t-il.

      

    Mais pour devenir une grande métropole, encore faut-il être ouverte à l’international, et la Chambre y a œuvré via 36 missions économiques à l’étranger, ainsi qu’en mettant en œuvre sa stratégie, tournée vers l’Afrique. « Il nous a fallu prendre notre bâton de pèlerin mais aujourd’hui, le prosélytisme a payé », revient à son tour le vice-président Frédéric Ronal. Ainsi en témoigne la création du réseau Africalink, fort aujourd’hui de 164 membres... sans oublier les projets futurs : Africadata, « plateforme d’information sur les marchés doublée d’une cartographie des entreprises », ou encore Africagora, maison dédiée au continent qui sera mise en place sur le territoire en collaborations avec les acteurs locaux.

     

     

    Faire performer le business

     

     

    Enfin, la CCIAMP est devenue une « véritable Chambre d’entreprendre », selon les termes de l’élu Nicolas Chabert, revenant notamment sur la création d’un MBA comptant 800 adhérents, de forums ou de rencontres digitales, tel le Click and business. La Chambre s’est ainsi appliquée à booster l’activité économique des entreprises, « quels que soient leur taille, leur implantation ou leur secteur ». Ce qu’elle a fait par exemple avec celui du commerce, rapporte l’élu Jean-Luc Blanc. « Les chèques Cadeaux Treiz’local, c’est aujourd’hui plus de 1 000 commerçants référencés et quelque 500 000 titres injectés dans l’économie locale. La plateforme Géo’local13 a quant à elle permis de donner de la visibilité à 2500 commerçants », illustre-t-il entre autres actions.

    Enfin, « un territoire qui va bien, c’est un territoire où il y a de l’emploi, et où personne n’est laissé sur le carreau », rappelle le vice-président Fabrice Alimi. Pour ce faire, « formations plus ciselées, construction de classes dédiées, montée et gamme des cursus au-delà des BTS » ont fait partie des actions entreprises tout au long de cette mandature. Sans oublier Tandem – Le Hub du mentorat qui permet « de rendre les étudiants employables de suite ».

     

    Ainsi, « nous avons implanté une nouvelle dynamique, avec un mode de fonctionnement plus entrepreneurial », conclut Jean-Luc Chauvin. Et à l’instar de toute équipe dirigeante, la team CCIAMP se fixe de nouveaux caps : « être encore plus utile à toutes les catégories d’entreprises, d’autant que la fin du quoi qu’il en coûte va arriver. Nous devons donc les accompagner pour qu’elles gagnent et fassent gagner le territoire ».

     

    Télécharger le document 5 ans d’actions collectives

    Visionner les vidéos

    En savoir plus

     

    Légende photo : Elsa Charbit, animatrice, Jean-Luc Chauvin, Président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, Bernard Marty, Président de l'UMIH 13 et Robert Abela, Directeur de la Zone commerciale de Plan de Campagne. 

    Crédit : Robert Poulain / CCIAMP