Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Cap vers un tourisme plus durable

A l’occasion d’une journée de recrutement organisée pour le compte de Costa Croisières, Jean-Luc Chauvin et Jean-François Suhas, présidents de la CCIAMP et du Club de la Croisière Marseille Provence ont signé, le 26 novembre, le « Manifeste pour un tourisme responsable, inclusif et axé sur la valeur » impulsé par Costa Croisières. L’opérateur touristique italien s’est par ailleurs engagé, aux côtés de la CCIAMP, dans un partenariat à la faveur de l’emploi. 
  • #CROISIÈRE
  • #ENVIRONNEMENT
  • #DÉVELOPPEMENT DURABLE
  • #EMPLOI
  • #RECRUTEMENT
  • Costa Croisière manifeste
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Vendredi 26 novembre 2021

    Ils sont les premiers acteurs français à s’engager : Jean-Luc Chauvin et Jean-François Suhas, respectivement présidents de la CCIAMP et du Club de la Croisière Marseille Provence, ont signé ce 26 novembre le manifeste « pour un tourisme responsable, inclusif et axé sur la valeur » insufflé par Costa Croisières. 

     

    Son objet : privilégier les communautés avant les destinations et travailler conjointement avec ces dernières en prenant leurs besoins en compte, penser les navires comme des lieux d’échanges et d’inclusion, s’investir auprès de la jeunesse... Et la compagnie s’est fixé l’horizon 2050 pour donner pleinement vie à ces ambitions, tout en entraînant dans son sillon d’autres acteurs du secteur.


    Réduire l’impact sur les habitants et les territoires

    Une démarche qui depuis quelques temps déjà, s’applique dans le port phocéen, rappelle Jean-François Suhas, lequel évoque « un ancrage de la Compagnie toujours plus important sur des volets stratégiques qui contribuent à l’acceptation sociétale de l’activité ». Car l’enjeu, c’est bien celui-là et en la matière, l’armateur fait la démonstration qu’il se soucie bel et bien de son impact sur les habitants et les territoires. En témoigne notamment, sur le registre sociétal, le don, depuis 2018, de repas non consommés à bord à la banque alimentaire locale. Ce qui a déjà permis « de récupérer plusieurs tonnes de nourriture ». Ou encore, sur le plan environnemental, le choix d’une « confiance faite à Marseille, avec la programmation des escales de navires GNL, le Costa Smeralda depuis 2020 et bientôt le Costa Toscana ». Bref, « une histoire de 25 ans » entre Marseille et l’armateur « qui n’a pas fini de s’écrire »

     

    « Dans le sens de l’histoire »

    Et elle se grave aujourd’hui dans le marbre à l’encre verte, appuie Jean-Luc Chauvin, soulevant les ambitions communes aux trois signataires en matière de durabilité : « notre port a démontré qu’il sait être précurseur dans l’amélioration de sa performance énergétique. Et demain, nous saurons relever les nouveaux défis liés à la transformation des comportements, des usages et à la maîtrise des impacts environnementaux et sociaux ».  Ainsi, le texte de Costa Croisières épouse-t-il le tracé de la route éco-responsable empruntée sur le territoire, se réjouit le président de la Chambre, « partageant pleinement les dix engagements » d’un manifeste qui « va dans le bon sens, celui de l’histoire et des nouvelles attentes des croisiéristes, des populations et de notre temps ». 

     


    Un partenariat au service de l’emploi

    Toujours ce 26 novembre et à l’occasion de la mise en œuvre de la première brique de leur partenariat – une journée de recrutement visant à combler 40 postes au sein de la compagnie de croisière – la CCIAMP et Costa Croisières ont officialisé leur engagement mutuel en signant une convention. 


    Ainsi, Jean-Luc Chauvin, Président de la CCIAMP, et Raffaele D’Ambrosio, Directeur Général France et Vice-Président de Costa Croisières, se sont-ils engagés à ce que les deux structures travaillent main dans la main pour « permettre l’accès à l’emploi à des talents du territoire qui viendront renforcer la richesse et la diversité des équipes de Costa Croisières », rappelle le Président de la Chambre. Et ce, « afin de notamment répondre aux nouveaux besoins de la compagnie dans cette phase de relance économique », complète Raffaele D’Ambrosio. 

     

    Outre cette journée de recrutement qui a permis de recevoir en entretien 70 candidats potentiels, l’armateur italien valorisera ses métiers dans le cadre de « Y’a du taf ici », porté par la Chambre et soutenu par le Département des Bouches-du-Rhône et qui vise à mettre en lumière les métiers nouveaux, en mutation, en tension, ou connaissant un déficit d'image ou de mixité, à travers des vidéos diffusées sur TikTok et Instagram.

     

    Enfin, Costa Croisières intègrera le Club des partenaires de la CCIAMP et proposera dans ce cadre une visite à bord d’un navire GNL. 


     

    Nos dernières actualités