Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Croisières : Marseille réembarque !

Le 4 juillet prochain, des croisières repartiront chaque semaine du port de Marseille pour un parcours en Méditerranée. Avec toutes les mesures sanitaires avant l’embarquement, à bord et en excursion…
  • #CROISIÈRE
  • #TOURISME
  • #MARITIME
  • #PORT
  • Croisières : Marseille embarque !
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mercredi 2 juin 2021

    Copyright : François Jonniaux / Costa Croisières 

     

    Pour les compagnies de croisières, le Club de la croisière Marseille Provence et le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), l’horizon s’éclaircit enfin. Le gouvernement a entériné la reprise de l’activité dans tous les ports de France pour le 30 juin et c’est officiellement le 4 juillet que Costa Croisières, avec son Costa Smeralda, son premier navire alimenté en gaz naturel liquéfié (GNL), et MSC, avec le MSC Seaside, repositionneront un départ hebdomadaire depuis la ville. Non sans évolution significative par rapport au « monde d’avant » en raison des mesures sanitaires drastiques appliquées à l’embarquement, à bord et durant les excursions. 

     

    Garantir des vacances sereines

    Pour Raffaele d’Ambrosio, directeur général France et Europe du Nord de Costa Croisières, les futurs croisiéristes peuvent être assurés que tout est mis en œuvre, déjà, pour les accueillir dans des conditions optimales. « L’industrie est à l’arrêt depuis plus d’un an, toute la filière a travaillé à définir le protocole qui permettra d’opérer en toute sécurité. Nos récentes croisières organisées depuis l’Italie, au départ de Savone, qui ont accueilli des passagers et des agents de voyages, attestent de très bons retours de leur part. A Marseille, un test négatif sera nécessaire pour embarquer, après le bateau sera une véritable bulle sanitaire ainsi que toutes les excursions ! Nous notons des taux de réservation qui progressent semaine après semaine, c’est encourageant. Nous avons également conçu des propositions commerciales adaptées sur les cabines balcon et fait le choix très clair d’itinéraires de proximité en Méditerranée Occidentale afin d’assurer à nos clients des produits qui avaient la plus forte probabilité d’être maintenus et de leur assurer les belles vacances d’été qu’ils attendent ! ». Costa Croisières propose un parcours entre France, Italie, Espagne et Baléares.

     

     

    Pour le Club de la Croisière Marseille Provence, présidé par Jean-François Suhas, également élu de la CCI, tous les services sont mobilisés pour garantir une reprise sereine. « Afin d’assurer le bon déroulement des opérations, les armateurs pourront s’appuyer sur un plateau technique unique mis en place depuis le début de la pandémie : Bataillon des Marins Pompiers, GPMM, Marseille Provence Cruise Terminal, Agence régionale de santé, IHU Méditerranée Infection… Les compagnies transposent sur leurs navires les protocoles d’accueil en vigueur dans les établissements recevant du public à terre. L’objectif est de débuter la « bulle sanitaire » bien avant l’embarquement des passagers. Elle sera respectée durant les excursions pour qu’il n’y ait aucun risque de contagion ni pour les passagers, ni pour les professionnels accompagnant les tours, ni pour les locaux ». 

     

    Montée en puissance progressive

    MSC devrait, selon un porte-parole, communiquer très prochainement sur les modalités du retour de ses croisières depuis Marseille. L’itinéraire proposé se limitera à l’Italie et la Sicile. La compagnie serait « agréablement surprise » par le nombre de réservations enregistrées et notamment par les clients ayant vu leur croisière reportée à cause du coronavirus. Aux yeux de Raffaele d’Ambrosio, la montée en puissance s’effectuera progressivement pour Costa. « La France est notre 2ème marché, derrière l’Italie, nous entendons bien qu’il le reste ! 2022 ne devrait pas être encore une année « normale », nous espérons retrouver le rythme d’avant-crise plutôt en 2023, avec un écosystème que nous voulons reconnu, à Marseille, comme le meilleur de la Méditerranée, en termes de développement durable et d’acceptabilité de la croisière. Nous travaillons en ce sens » affirme-t-il, se disant prêt à coopérer avec tous les pouvoirs publics pour y parvenir.