Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Déconfinement progressif et aides sur mesure

Le premier ministre a détaillé le calendrier et les mesures précises du déconfinement. Dans le même temps, le ministère de l'économie annonce une réduction progressive des aides aux entreprises. 
  • #COVID-19
  • #CORONAVIRUS
  • #MESURES COVID 19
  • Déconfinement progressif et aides sur mesure
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mardi 11 mai 2021

    Le déconfinement 

    À partir du 19 mai

    Ouverture de tous les commerces et musées à raison d'un client maximum pour 8 m². La jauge passe à 4 m² pour les marchés en extérieur.

    Les terrasses des restaurants, cafés et bars* pourront accueillir le public avec une jauge de 50% de leur capacité et des tables de six convives maximum. Pas de service debout. 

    Les salles de cinéma, de spectacle, des fêtes, polyvalentes, les casinos reprennent du service avec un plafond maximum de 800 personnes et une jauge de 35% du nombre de places assises. 

    Les parcs zoologiques rouvrent leurs portes avec une jauge de 50%. 

    Les salles de sport et les piscines restent fermées, sauf pour les mineurs.

    Elles pourront accueillir du public, dans la limite de 800 spectateurs assis et du respect d'une jauge de 35%.

    Les activités sportives sans contact et de plein air réunissant moins de dix personnes sont autorisées.

    Les lieux de cultes et de mariages civils voient les limites fixées à un siège sur trois occupé, en quinconce d'une rangée à l'autre.

    Reprise des festivals de plein air sous conditions : la jauge est fixée à 35 % de la capacité avec 1 000 personnes maximum accueillies.

    Rassemblements de plus de 10 personnes interdits, sauf pour les visites guidées.
    Couvre-feu à 21h. 
    Télétravail toujours préconisé quatre jours par semaine. 

     

     

    À partir du 9 juin

    Les commerces et musées voient la jauge baisser de 8 à 4 m². Plus de restriction pour les marchés en extérieur.

    Plus de jauge pour les terrasses des restaurants, cafés et bars. Mais les clients devront rester assis à des tables de six maximum. Les salles peuvent ouvrir, avec une jauge de 50%

    Les salons et foires reprennent leur activité, avec une jauge de 50% et un maximum de 1 000 visiteurs sans pass sanitaire ou 5 000 visiteurs avec pass sanitaire.

    Les salles de cinémas, de spectacle, des fêtes, polyvalentes passent à une capacité d'accueil de 65% et un plafond de 1 000 personnes sans pass sanitaire, de 5 000 personnes avec pass sanitaire.  

    Un siège sur deux maximum pour les lieux de cultes et de mariages civils.

    Jauge de 50% pour les casinos et pass sanitaire au-delà de 1000 personnes. 

    Plus de limitation pour les thermes. 

    La jauge pour les parcs zoologiques en plein air passe à 65%.

    Ouvertures des salles de sport sans contact et des piscines, avec une jauge de 50% pour les pratiquants et de 65% pour les spectateurs, sous réserve d'un plafond maximum de 1 000 personnes sans pass sanitaire, de 5 000 personnes avec pass sanitaire.   

    Activités sportives de plein air : jauge à 25 personnes et reprise des sports avec contact.

    Couvre-feu à 23h.

    Fin des préconisations concernant le télétravail. 

     

    À partir du 30 juin

    Fin des restrictions sauf pour les concerts debout et les festivals, qui devront respecter un plafond de participants fixé par arrêté préfectoral et une jauge de 4 m² pour les festivals.
    Pass sanitaire obligatoire pour tous à partir de 1 000 spectateurs. 
    Distanciation physique et protocole sanitaire restent d'actualité.
    Fin du couvre-feu. 

     

    Les mesures d'aide

    Le fonds de solidarité va progressivement disparaître. À partir du 1er juin, pour les entreprises S1 et S1 bis (tourisme, sport, culture, événementiel et secteurs dépendants), il sera accessible à partir de 10% (50% actuellement) de baisse du chiffre d'affaires par rapport au même mois de l'année 2019. Il sera calculé uniquement à partir de la diminution du CA, avec 40% de la perte indemnisée en juin, 30% en juillet, 20% en août et plus rien en septembre. Un plafond de 20% du chiffre d'affaires de la période de référence et de 200 000 euros sera appliqué.

     

    La prise en charge par l’État d'une partie de la masse salariale des entreprises les plus touchées par la crise évolue également. Actuellement d'une hauteur de 20%, elle passera à 15% à partir de juin et jusqu'à fin août. 

     

    Enfin, les règles d'indemnisation du chômage partiel vont devenir moins généreuses. Le reste à charge des employeurs passe de 0% actuellement à 15% en juillet, puis 25 % en août. Les entreprises des secteurs à l'arrêt complet, et les chômeurs partiels au Smic échappent à ces mesures. 

     

    Les entreprises de l'événementiel pourraient bénéficier d'un traitement à part. Le ministère de l’Économie doit fournir plus de précisions dans les semaines à venir. 

     

    *La Ville de Marseille annonce la mise en place d'un dispositif exceptionnel de terrasses éphémères. Les professionnels pourront ainsi étendre leurs terrasses au-delà des emplacements habituels tout en respectant une charte d’engagement et la mise en œuvre de la distanciation physique. Les commerçants ne disposant pas de terrasse auparavant, pourront – si l'espace le permet, et au cas par cas – bénéficier du dispositif. Les extensions provisoires sont exceptionnellement gratuites et valables jusqu'au 30 septembre 2021.

    En savoir plus