Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Des start-up à la santé de fer

Le classement des 500 « Champions de la croissance » publié dans Les Echos et la liste des entreprises intégrant cette année le FT120 en attestent : le territoire d’Aix-Marseille-Provence compte plus d’une pépite, et certaines atteignent des sommets en termes de vitalité économique.
  • #INNOVATION
  • #START-UP
  • #ENTREPRISE
  • Des start-up à la santé de fer
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Vendredi 12 février 2021

    Elles sont 20* Provençales cette année à intégrer le classement des 500 « Champions de la croissance » distingués par Les Echos et parmi elles, figure même le leader de cette promotion. Gojob décroche en effet la première place et voit donc le modèle d’agence d’intérim 100% digitale « fondé avant tout sur l’humain » de Pascal Lorne validé. Et pour cause : la pépite totalise à présent quelque 900 clients, « dont des grands comptes de la grande distribution, de la logistique de la banque ou de l’industrie », commente-t-il. Et si le classement se base sur les résultats 2016-2019, synonyme d’une croissance de 4388% pour la start-up, l’année 2020 devrait se poursuivre à ce rythme puisque « de nombreuses entreprises, confrontées à la difficulté de recruter dans ce contexte de crise, ont basculé vers l’intérim en ligne ».

     

    Pour la conceptrice de turbines convertissant les sources de chaleur en électricité Enogia, ce classement vient valider une stratégie sur deux axes, décrypte Arthur Leroux, son président. « Il y a le déploiement géographique, notamment à l’export : nous comptons désormais des marchés dans le monde entier. Le second axe est sectoriel. Nous nous sommes positionnés sur la méthanisation agricole à nos débuts, puis ouverts peu à peu au traitement des déchets, à la géothermie et désormais au transport maritime. » L’avenir devrait continuer à sourire à Enogia, visant aujourd’hui en outre « l’économie de la fonctionnalité », ainsi qu’une adaptation de ses turbines pour un usage lié à l’hydrogène. L’entreprise « enregistre ainsi ses premiers succès commerciaux auprès des grands acteurs de la pile à combustible en France ».

     

    RH et transition énergétique donc, mais aussi informatique, santé, téléphonie ou encore audit et conseil : les secteurs de ces 20 championnes témoignent de la diversité économique du territoire.    

     

    Trois start-up au FT120

     

    C’est aussi ce que note Jean-Baptiste Geissler, DG d’Aix-Marseille-Frech Tech Région Sud, revenant quant à lui sur les start-up intégrant le FT120. « Comme l’an dernier, trois entreprises font partie du programme. ImCheck Therapeutics s’y maintient, c’est le signe de la vigueur du monde des biotechs sur le territoire. Deux nouvelles pépites y font leur entrée, elles aussi provenant de secteurs différents. Non seulement Gojob (double succès donc, NDLR), mais aussi le groupe Skeepers (avis vérifiés), s’illustrant dans un autre domaine de la relation client digitalisée. » Ce dernier, qui a marqué l’actualité de 2020 en naissant d’une opération de croissance externe, intègre de surcroît le Next 40. « Une belle performance, puisqu’il accueille des entreprises qui sont déjà des ETI, ont fait la preuve de concept de leur marché et sont destinées à devenir des leaders aux échelles européenne et internationale », conclut Jean-Baptiste Geissler.

     

    *Dans l’ordre de classement, Gojob, Automotive Fleet Services, Sun Autos Ventes, Secret Arts of Spirits, Kameleoon, Steps, Crosscall, Santé FormaPro, Enogia, LCA Distribution, Ficorec, Groupe Ethique et Santé, Sports Découverte SAS, Sobaie, Martin Bencher France, Jifmar Offshore Services, Klanik, Nova Groupe, Foufour Entreprise et Ckat Aménagement.