Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Faire matcher cédants et repreneurs

130 visiteurs, cédants et repreneurs, présents au Palais de la Bourse, 30 pitchs d’entreprises à reprendre, près de 100 rendez-vous BtoB : sans conteste, l’événement Un jour pour Entreprendre, dédié à la reprise d’entreprise, a tenu ses promesses le 9 décembre dernier. Témoignage. 
  • #CESSION D'ENTREPRISE
  • #ENTREPRENEURIAT
  • #CESSION, TRANSMISSION
  • #TRANSMISSION D'ENTREPRISE
  • Faire matcher cédants et repreneurs
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mercredi 15 décembre 2021

    Il a fait carton plein. L’événement Un Jour pour Entreprendre, 4e édition de Business Transfert Forum, a réuni plus de 130 visiteurs, cédants et repreneurs d’entreprises le 9 décembre dernier au Palais de la Bourse. Ainsi le rendez-vous, organisé par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence en partenariat avec l’Ordre des avocats du Barreau de Marseille et le Conseil régional de l’ordre des experts comptables, prouve-t-il une fois encore son bien-fondé, notamment au vu d’un constat sans appel.

     

    Car sur le territoire, ce sont quelque 45 500 entreprises qui pourraient changer de main dans les cinq ans. Sous ce délai, 28% de TPME seront alors concernées par la question de la transmission. Or, une sur deux disparaît généralement sous cette échéance, faute de trouver un repreneur ! Avec les conséquences que l’on sait sur le plan de l’emploi.

     

     

    Plus-value humaine

    Edition après édition, les événements de la CCIAMP dédiés à ce sujet sont autant de paliers franchis pour inverser cette tendance. Ce 9 décembre, 30 entreprises ont été présentées lors de pitchs. Près de 100 rendez-vous ont par ailleurs été organisés ce même jour, entre cédants et repreneurs. C’est, pour Alban de Grendel, candidat à la reprise présent à cette occasion au Palais de la Bourse, l’énorme plus-value d’Un jour pour Entreprendre : « habituellement on prend connaissance des premières informations liées à l’entreprise en premier et après seulement, on rencontre le cédant. Sur ce forum, le process était inversé. Le fait de commencer par le pitch et l’entretien permet de mettre le facteur humain en premier, de se focaliser sur le matching cédant/repreneur ». Ainsi le repreneur a-t-il marqué de son intérêt cinq cédants. Pour autant d’entretiens réalisés sur les lieux. « J’ai déjà signé deux accords de confidentialité pour pouvoir aller plus loin dans la connaissance des entreprises et avoir accès à un premier dossier avec des éléments chiffrés. Je viens de recevoir l’un des deux, je suis en train de l’étudier ».  Alban de Grendel, qui entend finaliser sa démarche en fin d’année 2022, va d’ici là « ouvrir ses chakras », comme les experts de la Chambre l’ont conseillé, et envisager plus d’une piste. « J’ai œuvré pendant 22 ans comme cadre dans les médias, je souhaiterais changer de secteur. Ma préférence irait peut-être à un domaine technique, pour marquer la rupture avec le mien ».

     

     

    Un accompagnement pas à pas 

    Le secteur de ce cédant présent le 9 décembre au palais de la Bourse, l’est incontestablement. Son entreprise spécialisée en charpente et couverture, il l’a portée aux nues suite à son rachat en 2007, ce malgré la crise qui sévira à peine un an plus tard. Sa botte secrète : la redéfinition de sa stratégie de développement, depuis lors davantage dirigée vers les marchés publics, à hauteur de 60% de l’activité. Aujourd’hui à la retraite, l’entrepreneur voudrait transmettre son entreprise, comptant 15 salariés. Et c’est donc vers la CCIAMP qu’il se tourne pour cela, il y a moins d’un mois. Heureux timing : « ses experts m’ont tout de suite parlé d’Un jour pour Entreprendre ». Et l’entrepreneur en a apprécié la formule : « les entretiens de 20 minutes suffisent pour se dire ce qui est nécessaire lors de ce premier contact. J’ai en ai eu quatre sur le salon, ils ont abouti à quatre rendez-vous plus poussés. Dans cette optique, je ferai visiter des chantiers à chaque potentiel repreneur, pour leur faire découvrir la réalité de mon métier ». Et si la CCIAMP l’accompagne tout au long de la transmission, lui-même entend faire de même avec l’heureux élu, « afin de lui permettre de conserver les savoir-faire de l’entreprise, notamment en matière de réhabilitation de patrimoine. Puisque nous avons obtenu des certifications Qualibat pour cela », conclut-il.

     

    En savoir plus sur la reprise et la transmission d'entreprise. 

    Nos dernières actualités