Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 134 000 entreprises de la Métropole

JO Paris 2024 : la CCIAMP dans la place !

Les JOP 2024 doivent être vecteurs de retombées pour le territoire, voilà pourquoi la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence a souhaité se positionner en amont de l’événement. Elle le fait via le Port de l’Anse de la réserve, accueillant depuis juillet des équipes internationales… mais aussi avec la création d’un club d’entreprises, AMP 24.
banniere jo ok
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Vendredi 8 juillet 2022

Fin prête ! C’est peu dire en effet que la CCI métropolitaine Aix-Marseille s’est préparée en amont des prochains JOP. Pour mémoire en effet, Marseille accueillera, du 26 juillet au 11 août 2024, quelque 330 athlètes venant disputer dix épreuves de voile, ainsi que huit tournois de foot. Les yeux de téléspectateurs du monde entier se tourneront vers la cité phocéenne… Et dans cette optique, la Chambre a souhaité capitaliser très tôt autour de ses atouts en matière d’équipement pour y répondre présent. Ainsi le port de l’Anse de la Réserve compte-t-il se positionner pour aider à encaisser les pics de présence et accueillir des équipes olympiques internationales. La dynamique se met peu à peu en place, puisque dès la fin des JOP de Tokyo, le port en question - qui compte, dans les rangs du Rowing Club, deux médaillés de bronze à ces derniers jeux paralympiques… à savoir Nathalie Benoît et Rémy Taranto - a commencé à recevoir des sollicitations émanant de diverses équipes olympiques.

 

Aujourd’hui, tout cela entre dans le concret : depuis ce mois de juillet, le port situé en contrebas du Pharo accueille des bateaux des équipes belge et norvégienne pendant quasiment un mois. En août, quelque huit bateaux de l’équipe d’Europe du Nord s’ancreront là ! Et dans l’optique d’une montée en puissance, l’Anse de la Réserve est en train d’acheter un nouveau ponton, afin de pouvoir augmenter la capacité d’accueil du port dans le cadre des JO.

 

Un club d’entreprises

Ce n’est pas tout : la direction du port de l’Anse de la Réserve compte bien capitaliser sur le cadre exceptionnel offert par les lieux : niché près du Vieux-Port, campé face au Mucem, entouré de restaurants et d’hôtels plus prestigieux les uns que les autres... Le port devrait donc se prêter à de l’événementiel d’entreprises. Celles qui souhaitent organiser un rendez-vous économique et partenarial, y convier leurs sponsors, leurs VIP, peuvent donc d’ores et déjà taper à la porte de l’équipe en question. Laquelle envisagerait également d’aménager in situ un plateau médias télévisé. Car le site se prête on ne peut mieux à du livestream pour les équipes TV du monde entier.


Des opportunités en matière de relations publiques qui seront notamment proposées aux membres d’un club appelé Club AMP24, impulsé par la CCIAMP. Sa vocation ? Fédérer le monde économique autour des JOP 2024 et leur permettre de bénéficier de retombées de ce grand rendez-vous sportif. 

 

« Réussite territoriale »

Plus concrètement, AMP24, c’est un club qui réunit des partenaires officiels des JOP, à l’instar de la Caisse d’Epargne CEPAC ou d’EDF, ces derniers membres fondateurs. Lancé officiellement en septembre prochain, il compte informer ses membres, notamment sur les marchés et les opportunités business liées aux JOP, et prévoit l’organisation de rencontres et de conférences autour de divers thèmes. De façon non exhaustive, impact économique des JO à Marseille, inclusion dans le sport, innovation et technologies appliquées au monde du sport ou encore transformations actuelles et futures de notre territoire seront abordés.

 

Objectif : « Lancer une dynamique, permettre aux entreprises de notre territoire de « vivre l’aventure des JO et faire de ce rendez-vous historique une réussite territoriale, pour que tous ensemble, monde économique y compris, nous faisions en sorte qu’il y ait un avant et un après JO2024 à Marseille », énonce ainsi le président Jean-Luc Chauvin. 

Nos dernières actualités