Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 115 000 entreprises de la Métropole

Provence Promotion maintient le cap

L’agence d’attractivité économique de la Métropole s’est fixée de hauts objectifs en 2021, ce malgré la crise. Et pour les atteindre, elle affûte plus d’une arme : elle entend non seulement surfer sur certains phénomènes conjoncturels, mais aussi multiplier les synergies avec les grands acteurs du territoire.
  • #ATTRACTIVITÉ
  • #INVESTISSEMENTS
  • #ENTREPRISE
  • Provence Promotion maintient le cap
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Twitter
    Partagez par Email
    Vendredi 12 février 2021

    65 projets d’implantation aboutis conduisant à la création de 1 300 emplois : c’est l’objectif que s’est fixé Provence Promotion lors du premier conseil d’administration estampillé 2021. Ce faisant, l’agence d’attractivité économique de la Métropole entend se maintenir au niveau de performance qui est le sien depuis plusieurs exercices, en dépit du manque de visibilité découlant du contexte actuel, puisqu’elle a observé une croissance continue de 2017 à 2019 et compté chaque année lors de cette période entre 60 et 80 projets d’implantation aboutis.

     

    Le Palais de la Bourse a ainsi été, ce 28 janvier, le théâtre de la définition de ses nouvelles orientations stratégiques, réadaptées afin de tenir compte de la situation économique mondiale. Entre autres angles d’attaque, Provence Promotion entend tirer profit de plusieurs phénomènes à l’œuvre aujourd’hui : volonté de relocalisation industrielle liées à la relance, déconcentrations amorcées de Paris et de Londres, ou encore, migration des talents et de leurs familles, de plus en plus attirés par le cadre de vie prodigué par les métropoles régionales.

     

    Multiplier les synergies

     

    Par ailleurs, pour atteindre ses objectifs, l’agence entend multiplier ses approches, misant tout autant sur le « one to one » pour toucher individuellement dirigeants et décideurs, que sur les programmes d’influence, ou « one to few ».

    Mais encore, parce qu’"Il y a une vraie volonté à développer des synergies dans un contexte concurrentiel accru", appuie le Président Bernard Deflesselles, Provence Promotion ne fera pas cavalier seul dans ses missions de marketing territorial. L’agence s’appuiera tout d’abord sur les membres du réseau « Massilia Mundi », qui passerait de 400 à 800 ambassadeurs. Elle conjuguera aussi ses forces à celles d’autres grands opérateurs de l’économie métropolitaine : GPMM, Aéroport Marseille Provence, Euroméditerranée et Provence Tourisme en premier lieu. Mais aussi, le Pays d’Arles, via la CCI et trois de ses collectivités afin de faire rayonner ce territoire spécifique ou encore Rising Sud, pour renforcer l’attraction des entreprises autour d’Iter.  Une dynamique essentielle pour le Vice-président Jean-Luc Chauvin, encourageant à " maintenir les prises de contacts avec les entreprises françaises et étrangères dont les décisions d’investissement nourriront notre reprise". Le budget alloué à cette feuille de route a été fixé à 3 170 000 €.