> Ukraine : la CCIAMP accompagne les entreprises | CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence
Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 146 000 entreprises de la Métropole

Ukraine : la CCIAMP accompagne les entreprises

La CCIAMP organisait mardi 8 mars 2022 un webinaire destiné à informer les chefs d'entreprises concernant le conflit en Ukraine, ses conséquences sur le tissu économique et les mesure à prendre pour en limiter les effets. 
  • #ÉCONOMIE
  • #INTERNATIONAL
  • #ENTREPRISE
  • Ukraine : la CCI accompagne les entreprises
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mercredi 9 mars 2022

    Le monde de l'entreprise commence à ressentir les premiers effets d'invasion russe en Ukraine. Pour le Président de la CCIAMP, Jean-Luc Chauvin, « la chambre peut aider individuellement, au cas par cas. Nous allons également faire remonter les difficultés auprès du ministère des affaires étrangères et de celui de l'économie. Nous nous mobilisons pour accompagner les entreprises et leur permettre de passer cette crise du mieux possible ». 

     

    Un conflit qui tombe mal, alors que l'économie se relève à peine de la pandémie. « La crise géopolitique que nous vivons nous impacte déjà. Elle aura des répercutions majeures à moyen et long terme » poursuit Jean-Luc Chauvin.


    Yves Delafon, président d’Africalink et co-fondateur de la Banque de commerce et d’industrie, s'inquiète « des conséquences de la flambée du cours du blé sur les pays du sud de la Méditerranée. Les printemps arabes sont nés d'une augmentation du prix du blé. Beaucoup de fake news circulent en Afrique. Les populations y croient et nous devons rester très attentifs car cela aura des conséquences ». 


    Cinq entreprises des Bouches-du-Rhône possèdent des filiales en Ukraine, neuf en Russie. Une société ukrainienne est présente dans le département, qui abrite également huit structures à capitaux majoritairement russes. L'Ukraine est le 46eme client des Bouches du Rhône avec 46,5 millions d'euros d'exportations pour 59,3 M€ d'importations. Une balance commerciale beaucoup plus déséquilibrée avec la Russie, qui « pèse » 74,16 M€ d'exportations contre 420,3 M€ d'importations. Les principaux secteurs concernés par l'embargo sont l'automobile et l'aéronautique. Les possibles représailles russes pourraient causer des pénuries d'aluminium et de métaux rares. 

     

    Une suite ininterrompue de problèmes

    La CMA-CGM, dont le siège est à Marseille, emploie plus d'un millier de marins ukrainiens et 250 personnes à Odessa, dont elle possède la majorité du capital du terminal à conteneur. Des infrastructures sous la menace de bombardements de l'armée Russe. « La situation est terriblement compliquée » explique Christine Cabau, Directrice Central Exécutif en charge des actifs de la CMA-CGM. « C'est une suite ininterrompue de problèmes très divers. Nous avons affrété quatre à cinq bus pour évacuer les salariés d'Odessa et leurs familles qui le souhaitaient. Nous ne chargeons plus de marchandises russe, mais que devons-nous faire de celles sur nos navires ? Il s'agit de la crise la plus importante depuis la création de la CMA-CGM ». 


    « J'alerte sur le risque en matière de cybersécurité » insiste Jean-Luc Chauvin. « Nous courrons le risque d'une attaque massive qui toucherait les grands groupes, mais aussi les PME et les commerçants ».

     

    Tous les logiciels d'origine russe, y compris l'anti-virus Kapersky, deviennent suspects. « Chacun doit vérifier son carnet d'adresses et bannir tout ce qui se termine par .ru », poursuit Jean-Luc Chauvin. « Il faut multiplier les sauvegardes manuelles, sur des disques durs externes non connectés à Internet, sans oublier de sensibiliser l'ensemble des collaborateurs ». 


    La flambée du cours du baril de pétrole, du gaz, du blé aura des répercutions en chaîne. « N'hésitez pas à vous signaler si cela met votre entreprise en danger » conseille Jean-Luc Chauvin. « Des suivis sont mis en place, individuels ou par filière ». 

     

    La CCIAMP relaye les initiatives nationales

    Le gouvernement a mis en ligne des informations à destination des entreprises. 

     

    La première présente les sanctions en cours contre la Russie.

     
    La seconde invite les entreprises à signaler si elles subissent des tensions en matière d'approvisionnement à l'adresse mail : tensions-approvisionnements.russie@finances.gouv.fr 

     
    La troisième permet aux sociétés mises en difficulté par la crise ukrainienne de se rapprocher de leur Commissaires aux Restructurations et à la Prévention des difficultés des entreprises (CRP).


    Le quatrième site rappelle les modalités de changements de fournisseurs énergétiques, propose un comparateur des offres, rappelle les droits du client.  


    Enfin, le cinquième explique comment protéger son entreprise en matière de cybersécurité.

     

     

    Un plan de résilience à venir 

    Julien Chenivesse, conseiller diplomatique du préfet de région, annonce « la mise en place par l’État d'un plan de résilience destiné aux entreprises ». Selon Jean-Luc Chauvin, il pourrait déboucher sur des prêts garantis par l’État. 

     

     

    Solidarité 

    La CCIAMP relaye la demande du gouvernement de réserver le meilleur accueil aux réfugiés ukrainiens qui chercheraient du travail. « Il s'agit d'une main d’œuvre diplômée, bien formée, parlant souvent plusieurs langues » précise Jean-Luc Chauvin.

     

    Le gouvernement a de plus ouvert un fonds de concours pour les entreprises désireuses d'apporter une aide d'urgence.

     

    Julien Chenivesse précise les besoins : « Les entreprises peuvent proposer des générateurs, des moyens de transport, des produits pharmaceutiques, des hébergements d'urgences ». Ces aides pourraient être défiscalisées selon Jean-Luc Chauvin. 

     

    Points de contact 

    Les entreprises peuvent par ailleurs consulter la page Ukraine et sanctions économiques contre la Russie : des points de contacts dédiés aux entreprises affectées

    Nos dernières actualités