Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des 134 000 entreprises de la Métropole

Conjoncture Régionale PACA

Les enquêtes menées chaque trimestre par les Chambres de Commerce et d’Industrie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur auprès de 3000 entreprises régionales, de toutes tailles et de tous secteurs d’activité, donnent lieu à une analyse de la santé économique de ces entreprises, de leurs perspectives d’activité et des préoccupations des entrepreneurs…

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

Une photographie de la santé économique des entreprises de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Chaque trimestre, le point de vue des entrepreneurs est analysé au travers de plusieurs indicateurs. C’est aussi l’occasion d’aborder avec eux, via la conjoncture des CCI de la région, un sujet d’actualité.

 

En complément, retrouvez également les notes de conjoncture régionale de la Banque de France.

 

 

La dernière conjoncture régionale CCIR PACA :

Bilan 1e trimestre 2022 / Prévisions 2e trimestre 2022


Cette 30e édition conjugue le bilan du 1e trimestre 2022 et les perspectives pour le 2e trimestre 2022. 3 203 entreprises de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ont répondu à cette enquête menée entre le 9 avril et le 8 juin 2022.


 
Résumé :
Au 1e trimestre 2022, les entreprises régionales sont confrontées à de nombreux problèmes : inflation, en particulier des coûts de l’énergie, problèmes d’approvisionnement, pénurie de matières premières, pénurie de main d’œuvre dans les métiers en tension (restauration-hôtellerie, services touristiques, construction/BTP).
Si le niveau d’activité des entreprises régionales est globalement en progression, la situation financière se dégrade légèrement pour un tiers des chefs d’entreprise, avec des marges en baisse.
Les prévisions pour le 2e trimestre sont globalement positives, de même que les prévisions d’emploi. Mais l’état des trésoreries et les volumes d’investissement devraient rester en retrait.
Concernant l’impact de la guerre en Ukraine, plus d’un tiers des chefs d’entreprise le jugent fort ou très fort pour leur entreprise. Seuls 22% des dirigeants estiment que le conflit n’influe pas sur leur activité.
 
Consultez la note de conjoncture trimestrielle régionale N°30 – CCIR

 

 

 

Historique des conjonctures régionales :

 

 

À lire aussi :